Actu

C’est quoi un viager libre ?

Souhaitez-vous faire l’acquisition d’une maison ? Bonne idée ! Sachez que vous avez deux possibilités d’achat à savoir, l’achat en viager libre ou en viager occupé. Les termes vous paraissent-ils incompréhensibles ? Intéressons-nous alors ici au viager libre et ce qu’il faut réellement en savoir.

Qu’est-ce que le viager ?

Le viager, en général, est la vente d’un bien immobilier à une personne en contrepartie d’une rente viagère, dont le versement sera fait de façon périodique. Il peut s’agir d’un versement mensuel, trimestriel ou encore annuel. Il peut arriver que la rente soit accompagnée d’une somme versée comptant lorsque les parties s’engagent à signer l’acte de vente. Particulièrement, le viager libre est un type de vente en viager dans lequel apparaît la notion de pleine propriété. En effet, après la réalisation de l’acte de vente, l’acheteur fait du bien ce qui lui convient. Par exemple, il peut lui-même l’occuper, le mettre en location ou carrément le revendre. Avec ce type de vente, l’usufruit et la nue-propriété lui appartiennent.

A lire également : Comment calculer la rentabilité locative d'un local commercial ?

En revanche, lorsqu’il s’agira d’un viager occupé, le vendeur détient toujours le DUH, c’est-à-dire, le Droit et d’Usage et d’Habitation, et ce, jusqu’à ce qu’il décède. Dans ces conditions, l’acheteur n’a pas la possibilité d’habiter le logement et ne bénéficie que de la nue-propriété.

Quels sont les avantages et les inconvénients du viager libre ?

Le viager libre présente aussi bien des avantages et des inconvénients pour chaque partie :

A découvrir également : Qui peut bénéficier d'un prêt à taux zéro ?

Les avantages et les inconvénients pour le vendeur

Comme avantages pour le vendeur, on aura :

  • Une vente à prix intéressant ;
  • Un abattement fiscal : cela dépend de son âge. Mais, peut aller à 70% sur la rente ;
  • Une rente viagère assez élevée ;
  • Une exonération des taxes et charges qui permettent de garder en équilibre.

Ce sont autant d’avantages qui se justifient en grande partie par la perte de la jouissance du bien après que l’acte notarié ait été signé. Précisons qu’une fois la jouissance perdue par le vendeur, cela se répercute également les personnes qui devraient bénéficier du bien.

Les avantages et les inconvénients pour l’acheteur

Dans le cadre d’un viager libre, l’acheteur est libre de faire du bien ce qu’il veut. Comme indiqué ci-dessus, il peut décider d’habiter le bien, le louer pour en tirer profit ou le mettre à son tour en vente. Aussi, cette forme d’achat lui permet d’éviter les prêts bancaires ainsi que tous les frais qui vont avec.

Cependant, il faut souligner qu’il est très complexe de trouver un bien en viager libre. En plus de la rareté du produit, l’acheteur ne pourra pas bénéficier des loyers d’occupations virtuelles. Mais, il sera contraint au paiement des charges et des taxes relatives au logement.

En somme, le viager libre paraît très bénéfique au vendeur si celui-ci n’a aucune descendance ou ne réside plus dans sa propre maison.