Investissement

Comment choisir un courtier en prêt immobilier ?

Le courtier immobilier est généralement une personne qui est à la recherche des biens immobiliers pour le compte d’un client. Il sert également d’intermédiaire entre les banques et un particulier à la recherche de crédit immobilier. Découvrez dans cet article, comment choisir un courtier en prêt immobilier.

Connaître son réseau de partenaires

Le professionnalisme d’un courtier est ce qui détermine l’étendue de son réseau. Le réseau d’un courtier représente le nombre d’agences que peut contacter un courtier et qui peut être vu comme un gage de sécurité. Un courtier possède des contacts des agences auxquelles s’adresser, ou des interlocuteurs au sein des établissements bancaires.

A découvrir également : 10 facteurs clés de réussite en investissement financier

Le réseau d’un courtier est également évalué à travers le nombre de banques partenaires. Ces différentes banques ont l’obligation de le couvrir sur un large territoire. Ainsi, le courtier a, en sa possession, les meilleures offres. Cela dit, qu’il fait jouer sur la concurrence et aussi un gage de qualité.

En effet, les banques ont la possibilité de durcir ou d’assouplir les conditions d’octroi du crédit. Et ce, en fonction des périodes et de leurs politiques commerciales.

A voir aussi : Comment trouver un programme immobilier ?

La connaissance de ces spécificités permet au courtier d’optimiser le dépôt de votre dossier. Cela vous fait gagner du temps et vous évite le stress.

Vérifier son identification ORIAS

Il est important de vérifier que le courtier est immatriculé au registre de l’ORIAS. Cela permet de vous faire des idées et avoir l’esprit tranquille. ORIAS n’est rien d’autre qu’un Organisme pour le Registre unique des Intermédiaires en Assurance, banque et finance. Cette association met en application les tâches de l’Union Européenne de 2002 afin d’homologuer les intermédiaires en assurance.

Avec l’étendue de son périmètre, elle prend en compte les courtiers en prêt immobilier. L’ORIAS s’assure que le courtier répond à certaines conditions. Il s’agit :

  • D’une attestation de capacité professionnelle. C’est une carte qui justifie d’une formation qualifiante ;
  • D’une déclaration d’honorabilité, qu’il n’y a pas de condamnation pour des crimes ou délits financiers ;
  • D’une garantie financière. Il s’agit d’une caution bancaire qui permet au courtier d’encaisser le paiement du contrat d’emprunt pour le compte d’une banque partenaire ;
  • D’une assurance de responsabilité, afin d’indemniser le client en cas de préjudice.

Optez pour un courtier transparent

Le courtier doit obligatoirement vous faire signer un mandat pour négocier en votre nom auprès des banques. Ce mandat est un document qui détaille ses conditions de travail et la manière de traiter le dossier.

Dans ce document, il doit aussi figurer sa rémunération. Cela concerne, notamment, la commission de la banque et les honoraires qu’il vous applique le cas échéant.