Assurance

Comment comparer assurance emprunteur ?

Êtes-vous sur le point de souscrire une assurance emprunteur ? Cela constitue une garantie qui vous protégera lors d’un emprunt fait auprès d’une banque. Cependant, la souscription ne doit pas être faite sans aucune analyse au préalable. Autrement dit, vous devez faire certaines études comparatives afin de trouver le meilleur contrat emprunteur. Voici un guide qui vous montre comment vous devez comparer les assurances emprunteur.

Tenir compte des exclusions de garantie

La comparaison faite entre plusieurs assurances emprunteur vous permet de trouver celle qui présente des atouts attractifs pour vous. Parmi les éléments qui peuvent vous aider à confronter ces différentes offres figurent les exclusions de garantie.

A lire aussi : Quelle assurance habitation quand on a été résilié ?

Retenez qu’il s’agit d’un facteur qui peut subir des variations d’une structure prêteuse à une autre. Cependant, la règle générale prend en compte les éléments comme les risques relatifs à l’alcoolisme et au tabagisme, l’exécution d’un métier dangereux…

Il y a également le cas des maladies à caractère chronique, la pratique d’activités sportives extrêmes, etc. Les exclusions générales considèrent également la démission ou le licenciement à la suite d’une faute très grave.

Lire également : C'est quoi la garantie dommage ouvrage ?

Miser sur les garanties obligatoires

Comparer les assurances emprunteur

Pour mieux comparer les assurances emprunteur existantes, vous devez aussi vous appuyer sur les garanties obligatoires. Celles-ci renvoient à l’assurance invalidité et celle relative au Décès. Concernant la garantie liée à la mort, notez que son versement ne suit aucune condition. Vous serez en possession de la totalité de la somme globale à payer.

Par contre, l’assurance invalidité est versée selon la gravité de l’immobilité. Pour une perte d’autonomie totale et irréversible, le degré d’invalidité est à 100 % assorti d’une assistance. S’il s’agit de l’incapacité temporaire totale de travail et de l’invalidité permanente totale de travail, le degré d’immobilité est à 66 %. Ce pourcentage peut connaître une augmentation.

Le taux d’invalidité d’une garantie immobilité permanente partielle est fixé à partir de 33 %. Comprenez simplement que votre assureur continue le remboursement de votre prêt immobilier lorsque vous ne serez pas opérationnel. Sa capacité d’agir dépend du type du contrat d’assurance que vous avez souscrit.

Autres éléments à considérer

Afin de faire une bonne comparaison, il existe d’autres éléments que vous êtes tenu de considérer pour éviter de faire un choix erroné. Évaluez par exemple le plafond d’indemnisation et la durée des garanties.

Cela sera le lieu de savoir si la prise en charge couvre toute la période du crédit immobilier ou non. C’est aussi le moment de vérifier si cette garantie prend fin selon l’âge de l’assuré.

À part ces éléments, misez sur les délais de franchise et de carence quand vous comparez les organismes prêteurs. Évaluez bien cela avant la souscription.

Vous devez également contrôler la quote-part de votre structure prêteuse avant de signer un contrat quelconque. Il s’agit là d’une part partielle, voire totale, de l’emprunt garanti lors de la survenance d’un drame. N’oubliez pas également de prendre en compte la prise en charge indemnitaire ou forfaitaire de l’assurance emprunteur souscrite.