Location

Comment déclarer revenus location meublée ?

L’investissement locatif est une activité qui consiste à acheter un bien immobilier afin de le mettre en location. Pour ce faire, l’investisseur peut opter pour la mise en location vide ou meublée. Cette dernière est attractive pour son exonération fiscale supplémentaire par rapport à la location nue. En parallèle, si vous décidez d’investir dans la location meublée, il est indispensable de connaître comment déclarer vos revenus.

Location meublée non professionnelle

Le statut de location meublée non professionnelle (LMNP) concerne les bailleurs qui mettent en location un ou deux appartements meublés. Les revenus de la location sont imposés au titre des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Dans ce cas l’investisseur est appelé à choisir un régime d’exposition afin de déclarer ses revenus. Il s’agit notamment du régime micro-BIC et du régime réel.

Lire également : Quelle taille pour un salon ?

Pour bénéficier de l’un des régimes, il est important de noter que le loueur ne devrait pas dépasser 23.000€ de revenus locatifs par an ou 50 % des revenus globaux.

Régime micro-BIC

S’agissant du régime micro-BIC, il est basé sur le modèle du micro-foncier pour les revenus fonciers. Il est particulièrement assigné aux investisseurs dont les rémunérations de leurs patrimoines sont inférieures à 72.000€ charges comprises. De même, il s’applique à ceux qui possèdent un meublé de tourisme, un gîte rural ou une chambre d’hôtel avec des recettes inférieures à 176200€. Le seuil minimum d’imposition est fixé à 350€.

A voir aussi : Quelle surface pour une pièce de vie ?

Indiquez le montant brut de vos recettes sur votre déclaration de revenus en ligne ou avec le formulaire n°2042 C-PRO.

Régime réel

Par contre, le régime réel s’adresse aux contribuables qui perçoivent plus de 72.600€ de revenus locatifs meublés charges comprises par an. C’est pourquoi le montant de vos recettes doit être impérativement reporté sur la déclaration professionnelle du formulaire 2042 C-PRO particulièrement dans la rubrique « revenus des locations meublées non professionnelles ». Ici, vos revenus nets imposables seront déduits des frais et des charges.

Location meublée professionnelle

L’investisseur peut également réaliser sa location meublée sous un statut professionnel. Selon l’article 155, IV du code général des impôts, les conditions requises pour être loueur en meublé professionnel sont :

  • les recettes annuelles doivent dépasser 23 000 €, loyer et charges compris;
  • ces recettes représentent plus de 50% des revenus du foyer fiscal.

Le bailleur pourrait choisir aussi entre le régime forfaitaire du régime micro-BIC et régime réel.

Cependant, l’investisseur sur le statut de location meublée professionnel doit obligatoirement remplir le formulaire 2042 C-PRO. Ceci pour fournir des informations appropriées sur l’ensemble des recettes et des charges déductibles dans le cadre de votre activité. Ce processus est matérialisé au niveau de la rubrique  » Revenus industriels et commerciaux professionnels « .

En somme, les locations saisonnières qui ne dépassent pas 760€ par an. Elles sont totalement exonérées et non déclarées à l’impôt sur le revenu.