Défiscalisation

Comment défiscaliser en investissant dans l’immobilier ?

La défiscalisation immobilière est une méthode qui permet de réaliser un investissement dans l’immobilier locatif en échange d’une réduction d’impôts. C’est un avantage fiscal accordé par l’État et qui permet d’abaisser son montant d’impôt sur le revenu pendant une période. Comment défiscaliser en investissant dans l’immobilier ? La réponse dans notre article.

Investir dans la loi Pinel pour défiscaliser en immobilier locatif

La loi Pinel octroie à tous les investisseurs une réduction d’impôt en contrepartie de l’achat et de la mise en location d’un appartement. Ce dernier peut être neuf ou ancien, mais il doit être situé dans une zone géographique où la demande en logements excède l’offre. La réduction d’impôt maximale va jusqu’à 63.000 euros.

A lire aussi : Où trouver le meilleur rendement locatif ?

Le dispositif Denormandie pour défiscaliser sur l’immobilier ancien

Depuis 2019, la loi DeNormandie prorogée jusqu’à fin 2022, vise à inciter les particuliers à acheter et à rénover des logements anciens situés dans des villes moyennes. Le budget consacré à ces travaux représente environ 25 % du coût total de l’opération. Cette loi permet de bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 21 % du prix de revient total du logement. Il prend donc en compte l’achat du bien, les frais d’acquisition et le coût des travaux de rénovation ou de transformation en logement.

Le dispositif fiscal Censi-Bouvard

La loi Censi-Bouvard ayant pris fin le 31 décembre 2021, s’adresse aux investisseurs qui font l’acquisition d’un logement neuf ou en vente dans un état de futur d’achèvement. Les appartements sont pris en compte dans une résidence avec services dédiés aux personnes âgées, handicapées ou aux étudiants. Ils sont loués meublé pour une durée minimale de 9 ans par le biais de l’exploitant des lieux.

A lire aussi : La défiscalisation immobilière : un moyen efficace de réduire ses impôts

L’investissement dans la loi Malraux

La loi Malraux permet de réduire son impôt sur le revenu en contrepartie de lourds travaux de restauration d’immeubles protégés. Tout dépendra de la localisation du bien. L’avantage fiscal s’élève au taux de 22 % ou de 30 %. Les dépenses sont prises en compte avec le prix maximal de 400.000 euros sur quatre années consécutives. Un délai de 12 mois est accordé pour la mise en location de l’appartement sans meubles. Cette location doit être faite en tant que résidence principale pendant au moins 9 ans.

La location meublée en LMNP ou LMP pour défiscaliser

Si vous souhaitez investir dans la location meublée afin de profiter d’un avantage fiscal. Vous avez le choix entre deux statuts. En effet, premier est celui du loueur en appartement meublé non-professionnel. Il est accordé aux investisseurs dont les revenus locatifs n’excèdent pas 23.000 euros par an. (Ou la moitié de leur revenu global). Ce dernier permet de générer des revenus peu ou pas fiscalisés par l’intermédiaire de l’amortissement du bien et de la déduction des charges. Le second est le statut de loueur en meublé professionnel. Il permet, sous certaines conditions, au bailleur assujetti à l’impôt sur la fortune immobilière de sortir du logement de son patrimoine taxable, car il est assimilé à un outil de travail.