Location

Comment louer un appartement quand on est sans emploi ?

La solvabilité est l’une des conditions qui régissent la location d’un logement. Cela étant, il est difficile aux personnes sans emploi de se trouver facilement un appartement. Heureusement, il existe certaines méthodes grâce auxquelles ces dernières ont une chance de s’offrir un logement. Les détails dans cet article.

Constituer son dossier de location

Pour louer un appartement quand vous êtes sans emploi, commencez par constituer votre dossier de location. Il s’agit de réunir un certain nombre de pièces à savoir :

A lire aussi : Qui peut être garant pour une location ?

  • La copie de l’une de vos pièces d’identité valides : il peut arriver que le propriétaire exige que la pièce à présenter comporte votre photographie. Néanmoins, selon le décret n°2019-1019 du 3 octobre 2019, il n’a plus la possibilité d’exiger que la pièce comporte votre signature ;
  • Les quittances de loyer les plus récentes au cas où vous auriez déjà été locataire.

S’il arrivait qu’une personne décide payer le loyer à votre place, vous devez nécessairement joindre au dossier, certains documents grâce auxquels le propriétaire pourra évaluer sa solvabilité. Au nombre de ces pièces, on a :

  • La copie d’une pièce d’identité valide ;
  • La copie du dernier avis d’imposition ;
  • La copie du contrat de travail;
  • Les trois derniers bulletins de salaire.

Par ailleurs, veillez à fournir des documents authentiques, car le propriétaire a la possibilité de les vérifier. C’est le cas de l’avis d’imposition, dont la vérification peut s’effectuer sur le service de vérification des avis d’imposition sur le revenu à partir du numéro de l’avis et celui fiscal.

A lire aussi : Quels critères retenir pour choisir un locataire ?

Évaluer ses droits à l’allocation logement

Évaluer ses droits à l’allocation logement est une autre étape pour louer un appart lorsque vous ne disposez pas d’un emploi. En effet, lorsque vous bénéficiez déjà d’une aide au logement, ALS ou APL, vous devez fournir à votre futur propriétaire bailleur une attestation de droits. Au cas contraire, l’idéal serait de faire une estimation de vos droits à partir du site https://www.caf.fr. Vous avez également la possibilité de vous rendre dans la CAF sise dans votre département pour le faire. Par ailleurs, il faut noter que le bailleur peut directement recevoir l’allocation logement. Auquel cas, le locataire ne paie que le montant obtenu après avoir soustrait le loyer du montant de l’allocation logement.

Optimiser ses chances d’avoir un logement HLM

Lorsque vous trouvez un logement dont le bailleur est un organisme HLM, il peut arriver que certains organismes vous aident à payer aussi bien le loyer que les différentes charges connexes. Entre autres, on peut citer le Fonds de solidarité pour le logement (FSL).

En effet, cet organisme peut se porter garant du paiement de votre loyer et des charges du logement HLM. Mais, cela dépendra non seulement de vos ressources, mais aussi du montant à payer pour le loyer. On distingue aussi la garantie Loca-Pass qui assure les paiements sur une durée de 3 ans. Néanmoins, vous devez avoir au maximum 30 ans et devez être en quête d’emploi.