Immo

Comment vendre à un promoteur immobilier ?

Êtes-vous propriétaire d’un immeuble ou d’un terrain et souhaitez-vous la vendre ? Dans ce cas, céder le bien à un promoteur immobilier est la meilleure solution. Certes, la transaction peut être longue et complexe, mais elle permet toutefois de réaliser une jolie plus-value à la revente. Cet article explique les étapes à suivre pour vendre son bien à un promoteur immobilier.

Vendre son bien : faire appel à un courtier en promotion immobilière

Avant toute vente de bien, il est nécessaire de faire appel à un courtier immobilier, dont le rôle premier est d’anticiper le marché. En effet, tout promoteur entame un grand travail afin de choisir les terrains les plus intéressants. Il consulte ensuite le PLU, examine les emplacements et les parcelles avant de joindre les propriétaires. Quant au courtier en promotion immobilière, celui-ci est un partisan du propriétaire vendeur dont le but est de trouver des promoteurs intéressés par le terrain à vendre. De plus, il met en relation les partenaires, donne des conseils, propose des solutions, etc.

A lire en complément : Qu'est-ce qu'un appartement en VEFA ?

Quelles sont les étapes à suivre pour vendre à un promoteur immobilier ?

Vendre une parcelle à un promoteur nécessite toute une procédure :

  • L’étude de faisabilité du projet du promoteur

Tout d’abord, le promoteur se charge de réaliser sur la parcelle une étude de faisabilité. Pour ce qui est de l’étude du zonage du PLU, l’état du terrain, l’élaboration d’un bornage précis, ce sont les géomètres, gestionnaires, ingénieurs et architectes qui interviendront. Ces derniers détermineront clairement la faisabilité légale et technique du projet, ce qui peut d’ailleurs s’étaler sur plusieurs semaines voire plusieurs mois.

A découvrir également : Comment ça fonctionne un PSLA ?

  • Définir la valeur du bien et négocier le prix avec le promoteur

Pour vendre son bien à un promoteur immobilier, il est important d’évaluer la valeur réelle de la parcelle. Pour cela, il n’est pas suffisant de connaitre le coût du bien qui correspond seulement à la valeur d’achat en l’état du terrain. Il faut également estimer le coût potentiel constructible. Celui-ci correspond avec la valeur réelle du bien, en tenant compte des droits de construction sur la parcelle. Aussi, ce prix dépend précisément de la position du terrain et de la surface constructible.

  • Signature du contrat

La promesse unilatérale de vente est un contrat dans lequel le promoteur s’engage à acheter le bien seulement si son projet de construction marche. Une fois le contrat signé chez le notaire, le promoteur a le droit de déposer un dossier de permis de construire, d’obtenir un financement et les assurances essentielles afin que le projet aboutisse. Quant à la durée de latence, celle-ci peut s’étaler entre 6 et 24 mois jusqu’à la signature du compromis définitif de vente et le transfert effectif de la parcelle au promoteur.