Assurance

Est-ce que mon assurance maison couvre mon chien ?

Vous avez des animaux de compagnie chez vous, mais vous n’avez pas souscrit à une assurance pour animaux ? Des inquiétudes surgissent de nulle part, car vous ne disposez que d’une assurance maison qui ne couvre qu’une partie de maison. Retenez ceci dès à présent, le contrat d’assurance maison peut couvrir les préjudices d’un chien. Pour mieux comprendre, nous vous exhortons à lire attentivement ce texte.

Une assurance maison : que couvre-t-elle concrètement ?

Opter pour une assurance habitation, c’est choisir, prévenir les risques. Autrement dit, l’assurance maison porte, en son sein, des clauses liées à la responsabilité civile. À cet effet, la responsabilité civile d’un contrat d’assurance maison couvre une partie des dommages causés par l’animal domestique de la maison (le chien par exemple). Ainsi, elle couvre donc seuls les préjudices causés par l’animal auprès d’un tiers. Dans ce cas, on parle de la responsabilité civile du fait des animaux.

A lire également : Quel est le taux de l'assurance emprunteur ?

D’un autre côté, cette même assurance laisse quelques préjudices causés par le chien. On parle généralement de l’étendue du principe de la responsabilité civile du fait des animaux. Selon cette nouvelle règle, le contrat d’assurance maison ne couvre pas les préjudices causés au logement ou encore à un membre de la famille du souscripteur. Cependant, pour rendre un peu souple ce principe, certains contrats d’assurance maison insèrent dans la clause quelques extensions de garantie. L’assureur peut donc insérer une clause tous risques mobiliers ou encore une garantie en cas d’accident de la vie.

A lire aussi : Comment calculer assurance emprunt ?

L’assurance maison couvre-t-elle tous les animaux domestiques ?

Vous devez comprendre à l’entame que la couverture des préjudices du contrat d’assurance maison varie selon le type de contrat. Pour rappel, l’assurance habitation ne concerne que les animaux domestiques, plus précisément ceux dits classiques. Vous avez comme exemple, le chien, le chat et les oiseaux. Le cas des moutons, des reptiles ou encore des rongeurs est pris en compte lorsque le contrat le stipule.

Toutefois, parmi les animaux domestiques classiques, quelques cas sont encore examinés avant que la couverture soit prononcée. L’assurance exclut catégoriquement les chiens dangereux dits de 1ère et 2e catégorie. Comme exemple, vous avez les chiens d’attaques, de garde ou encore de défense. De plus, la détention de ces animaux domestiques dits dangereux est réglementée. Une norme exige une formation et un permis pour le futur maître. Dans le même temps, chez les chiens de chasse ou les équidés, une couverture est possible en fonction du dommage causé par ce dernier.