Financement

Pourquoi une banque refuse un prêt immobilier ?

Il n’est pas rare d’entendre certaines personnes se plaindre du rejet de leurs dossiers face à une demande de prêt bancaire. En réalité, les établissements financiers préfèrent éviter le maximum de risques. Si vous désirez connaitre toutes les motivations qui conduisent une banque à refuser un prêt immobilier, lisez ce qui suit.

Votre taux d’endettement est excessif

Lorsque la banque refuse un prêt immobilier sollicité, sachez qu’il est possible que ce soit à cause de votre taux d’endettement. Avec les nouvelles réglementations, un citoyen français ne peut pas dépasser un taux d’endettement de 35 % de son revenu net mensuel.

A lire aussi : Quelle banque derrière Younited crédit ?

Cette disposition a pour objectif de protéger les banques contre l’incapacité de remboursement de leurs clients. Aussi, permet-elle aux prêteurs de ne pas se frotter au surendettement.

De fait, si le bien immobilier que vous désiriez acquérir est trop cher pour votre salaire, vous connaissez la réponse. La banque se voit dans l’obligation de rejeter votre dossier.

A lire aussi : Comment faire un rachat de crédit immobilier ?

Cependant, il existe des solutions pour faire face à un taux d’endettement trop élevé. Quelques-unes consistent à épargner davantage ou à réduire ses dépenses quotidiennes.

Une banque refuse un prêt immobilier si vous avez des crédits en cours

prêt immobilier

Une autre raison qui explique le rejet d’un dossier immobilier est la présence de crédits en cours. Toujours dans le but d’éviter les risques d’insolvabilité, les établissements bancaires n’acceptent pas une accumulation de prêts.

Précisément, lorsque des crédits à la consommation sont en exécution, vous avez peu de chance de voir se concrétiser votre projet immobilier. Ce principe est donc en lien avec le taux d’endettement qui ne doit pas dépasser 35 %.

Sachez alors que la banque s’assure de vous laisser un reste à vivre raisonnable pour faire face à vos charges quotidiennes. Toutefois, si avec des crédits en cours vous insistez pour avoir votre emprunt immobilier, retenez que le taux d’intérêt peut grimper. L’établissement peut aussi vous accorder un montant inférieur au prêt sollicité.

Votre projet d’acquisition du bien n’est pas solide

L’achat d’un bien immobilier est trop important en termes d’investissement pour ébaucher un simple projet. La banque peut répondre par non à votre demande si cette dernière n’est pas solide.

Comme vous le savez déjà, votre banquier ne veut prendre aucun risque. Ainsi, vous devez prendre toutes les dispositions pour le convaincre. Cela passe donc par la définition exacte et détaillée de votre projet d’acquisition.

Par exemple, il faut déterminer avec précision l’usage que vous désirez faire du bien. Est-ce pour une utilisation personnelle ou à une fin locative ? De même, vous devez considérer tous les frais liés au projet d’achat. Autrement dit, en dehors des frais de mensualité, il y a les primes notariales et celles de l’agence immobilière à prendre en compte.