Immo

Quelles sont les conditions pour devenir propriétaire ?

Réussir à subvenir à ses différents besoins fondamentaux est absolument essentiel pour l’être humain, notamment celui de se loger. Quoi de mieux que de ne plus avoir de loyer à payer et d’être propriétaire de son havre de paix ! Bien évidemment ce serait génial. À travers cet article, nous vous parlerons des conditions pour devenir un propriétaire.

Estimez votre capacité d’emprunt

Avant de vous lancer dans un quelconque projet immobilier, il importe que vous estimiez votre capacité d’emprunt. Et ce, en contactant plusieurs établissements bancaires. À titre illustratif, au Crédit Agricole, cette étape peut être effectuée très simplement sur le site expert du financement habitat. Ainsi, le conseiller mis à votre disposition, quel que soit l’établissement bancaire, vous aidera durant tout le processus. En effet, il vous aidera à mettre à votre disposition, un espace projet habitat. Vous y retrouverez vos simulations et votre demande de financement. Ensuite, vous n’aurez qu’à comparer et discutez les différentes propositions, en étant attentif au TAEG. Entendez, Taux Annuel Effectif Global. Cela correspond tout simplement au cours réel de votre crédit. Il est composé :

A lire également : Qu'est-ce qu'un bail notarié ?

  • du taux d’intérêt,
  • des frais de dossier,
  • du coût de l’assurance emprunteur,
  • et des frais de garantie.

Définissez votre apport personnel

Vous avez trouvé un bien et votre conseiller a fini d’étudier les dispositifs auxquels vous pouvez prétendre. Est-ce le prêt à taux zéro, le prêt à l’accession sociale ou le prêt conventionné ? Parfait ! Il n’empêche qu’un apport minima couvrant les frais de notaire est souvent exigé. Pour les anciens logements, le montant de l’apport personnel est estimé entre les 7 et 8 %. Quant aux logements neufs, l’apport personnel tourne autour de 2 à 3 %. Soyez donc attentifs à conserver des ressources financières suffisantes pour faire face aux dépenses et à votre achat. Les dépenses peuvent regrouper votre déménagement et les travaux à réaliser.

A lire également : Quel intérêt d'acheter en viager ?

Faites une proposition financière d’achat et signez le compromis de vente

Passées les deux conditions précédentes, vous êtes en principe prêt à faire une offre. Une fois celle-ci acceptée, vous signerez le compromis de vente. Ce dernier vous engage ainsi que le vendeur et vous disposerez de 2 mois pour obtenir votre prêt. Par la suite, vous devez vous rapprocher de votre conseiller. En effet, ce dernier vous aidera à faire le montage financier qui peut s’avérer long et complexe. Vous définirez également les conditions de l’assurance emprunteur et les garanties. Vous recevrez ensuite une offre de prêt à signer. Notons que ladite signature doit avoir lieu à partir du 11ᵉ jour après réception de l’offre. Prévenez votre conseiller au moins 10 jours avant l’acte de vente pour que les fonds soient disponibles le jour J.

Par ailleurs, vous ne devenez propriétaire qu’après avoir signé l’acte de vente chez le notaire. Après cela, vous recevrez vos nouvelles clefs. Pensez maintenant à assurer votre bien. Félicitation ! Vous êtes dorénavant propriétaire.