Investissement

Quels sont les avantages fiscaux des investissements immobiliers ?

Les investissements immobiliers offrent une série d’avantages fiscaux qui peuvent aider les investisseurs à économiser de l’argent et à maximiser leurs rendements. Qu’il s’agisse de déductions sur les intérêts hypothécaires et les impôts fonciers ou d’exemptions de plus-values, le code des impôts peut vous aider à tirer le meilleur parti de vos investissements immobiliers.

Déduction des intérêts hypothécaires

Lorsque vous achetez une maison, vous pouvez déduire le montant des intérêts hypothécaires de votre revenu brut. Quand vous le faites, vous réduisez votre revenu imposable, ce qui peut se traduire par une facture fiscale moins élevée. Votre capacité à déduire les intérêts hypothécaires dépend de plusieurs facteurs, dont votre niveau de revenu et le type de prêt hypothécaire que vous avez contracté. Les intérêts hypothécaires sur une résidence secondaire ne sont pas déductibles. Les prêts sur valeur nette immobilière et les lignes de crédit sur valeur nette immobilière sont traités comme des prêts hypothécaires. Si vous refinancez votre maison pour retirer des fonds, ces intérêts peuvent ne pas être déductibles.

A découvrir également : Qui peut acheter des parts de SCPI ?

Déduction de l’impôt foncier

Vous pouvez déduire le montant de vos impôts fonciers de votre revenu brut. Les impôts fonciers sont déductibles s’ils sont imposés sur la propriété d’un bien immobilier, comme une maison ou une propriété commerciale. Cette déduction est limitée à 10 000 euros. Les investisseurs peuvent déduire les impôts fonciers au taux normal dans leur déclaration de revenus.

En outre, certaines dispositions de lois octroient des avantages fiscaux dans des conditions très précises.

A lire également : Comment bien évaluer un bien immobilier avant de l'acheter

La loi Pinel

Elle offre des incitations aux personnes qui sont intéressées par l’achat de propriétés locatives. La loi donne aux investisseurs la possibilité de déduire une partie de leurs paiements d’intérêts de leurs impôts. Elle leur donne également des crédits d’impôt pour le montant qu’ils investissent dans leurs propriétés. La loi Pinel exige des investisseurs qu’ils achètent des biens situés dans des régions françaises en difficulté économique.

La loi Denormandie

La loi Denormandie, adoptée en 2003, offre des crédits d’impôt aux personnes qui investissent dans la rénovation de bâtiments anciens. La loi vise la rénovation des bâtiments classés monuments historiques. Les personnes qui investissent dans la rénovation de ces bâtiments peuvent profiter de la loi Denormandie pour économiser de l’argent sur leurs impôts.

Dispositif Loc’Avantages

Les investisseurs qui achètent un bien immobilier résidentiel nouvellement construit avec l’aide d’un programme gouvernemental appelé Loc’Avantages peuvent bénéficier d’un dispositif fiscal spécial. Ce dispositif permet à ces derniers de verser des contributions mensuelles au gouvernement qui leur seront remboursées à la fin de l’année.

Exonération des plus-values

Les investisseurs peuvent éviter de payer des impôts sur les plus-values lorsqu’ils vendent leurs investissements immobiliers. Alors que les contribuables ne sont soumis à l’impôt sur les plus-values que si leurs revenus dépassent certains seuils, les investissements immobiliers ne sont pas soumis à ces seuils. Cela signifie qu’ils peuvent éviter de payer l’impôt sur les plus-values pour leurs investissements immobiliers, même s’ils n’ont pas de revenus importants.