Travaux

Quels travaux peuvent être déduit du prix de vente d’un bien immobilier ?

Avant de vendre un bien immobilier, se renseigner est important. Certains travaux sont déductibles du prix de vente contrairement à d’autres. Ces éléments peuvent aider à réduire l’assiette fiscale en cas de rénovation. Après un aperçu sur le prix de la vente d’un bien immobilier, découvrez les travaux qui peuvent être déduits de ce montant.

Le prix de vente d’un bien immobilier

Qualifiée de plus-value immobilière, elle est la différence entre le prix d’achat et celui du prix de revente. Une partie de la valeur gagnée est retirée par la fiscalité au cours de la revente sauf quand il s’agit d’une résidence principale ou quand la vente rapporte un prix inférieur à 15 mille euros. C’est aussi le cas des biens immobiliers qui sont détenus depuis plus de 30 ans par le propriétaire. Le calcul de la plus-value se fait également lorsque le propriétaire hérite d’un bien. Certains travaux peuvent être effectués pour réduire la charge fiscale et augmenter la valeur du bien immobilier.

Lire également : Quel professionnel pour changer une fenêtre ?

Les travaux qui sont déductibles du prix de vente d’un bien immobilier

Depuis quelques années, il n’y a que trois types de travaux autorisés par la loi qui peuvent être déduits du prix de vente d’un bien immobilier. Il s’agit des travaux de surélévation, des travaux de reconstruction et des travaux qui apportent du confort dans le nouveau logement. Remettre par exemple la cuisine à neuf n’apporte pas nécessairement un élément de confort dans le logement. Par contre, faire des travaux dans la rénovation énergétique fait partie des éléments qui apportent du confort.

Les travaux qui ne peuvent pas être déduits de la plus-value immobilière

Les éléments qui ne peuvent pas être déduits de la plus-value immobilière sont au nombre de trois. Il s’agit de la rénovation, de l’entretien et de la réparation. Pour les travaux de rénovation et d’entretien, il peut s’agir des coûts liés à la quincaillerie c’est-à-dire le robinet, la serrure, la peinture, etc. Il y a également :

A lire en complément : Comment emprunter pour faire des travaux ?

  • les frais de diagnostic obligatoire comme les tests d’amiante ou d’efficacité énergétique ;
  • la réfection des plafonds, escaliers et sols ;
  • la rénovation des tuyaux et des éléments du radiateur.

Aussi, il y a l’installation faite dans une cuisine, la réparation de l’installation électrique. Par ailleurs, il y a l’amélioration qui est également déductible. Ce type de travaux consiste à apporter du confort sans pour autant modifier la structure du bien immobilier. Il inclut par exemple la restauration de la fondation, la réparation d’un trottoir ou l’ensemble du système électrique. Enfin, l’agrandissement et les travaux de construction aussi ne sont pas déductibles du prix de vente du bien immobilier.